À toi, Nature je me rends, Rimbaud

Je veux bien que les saisons m’usent.
À toi, Nature ! je me rends,
Et ma faim et toute ma soif ;
Et, s’il te plaît, nourris, abreuve.

Extrait de Patience, Arthur Rimbaud (1854 – 1891)