Pour faire le portrait d’un oiseau, Jacques Prévert

Peindre d’abord une cage
avec une porte ouverte peindre ensuite
quelque chose de joli quelque chose de simple quelque
chose de beau quelque chose d’utile pour l’oiseau
placer ensuite la toile contre un arbre dans un jardin
dans un bois
ou dans une forêt
se cacher derrière l’arbre sans rien dire
sans bouger

Jacques Prévert, extrait du merveilleux Pour faire le portrait d’un oiseau dans le recueil Paroles (1945)