Heureuses années mon amour, Albert Camus

Heureuses années, mon amour ! Années ensemble, et que je ne meure pas loin de toi…J’ai une idiote envie de pleurer, mais c’est le trop-plein de la vie. Je te serre contre moi très longtemps.

Albert Camus & Maria Casarès, Correspondance (1944-1959) à lire le coeur débordant d’amour aux éditions Gallimard